Se préparer pour l'été

L’été est là ! Les magazines continuent malgré tout leur harcèlement pour être au top pour les vacances, avec un corps parfait, par des propositions de recettes allégées d’exercices pour raffermir tel ou tel partie de son corps. Des photos de mannequin filiforme souriantes et bien dans leur peau nous narguent.

 

Oui se préparer pour l’été est important et faire durer cela pendant juillet et août et au-delà également, mais pas comme vous l’imaginez.

 

Ma démarche est tout autre, voici mon expérience :

 

Jamais mon corps n’a été parfait. Selon ma définition de la perfection, mais est-ce vraiment ma propre définition ? Ou celle que l’on nous matraque à longueur de temps depuis notre plus tendre enfance.

 

Des abdos ? Jamais vus !

Des bras toniques ? Aucune idée de ce que c’est !

Une taille fine ? Une quoi vous dites !

Des cuisses ferment ? Laissez-moi rire !

 

Oui peut être que vous vous reconnaissez dans ce portrait. Et vous vous dites, elle va nous donner une recette miracle !  Euh… non ! De mon expérience, j’ai tenté beaucoup, beaucoup, beaucoup de choses. Des régimes, du sport… tout cela dans la contrainte, dans un objectif hyper haut en un minimum de temps souhaitable. Comme vous pouvez vous en doutez, très vite j’ai lâché. De temps en temps je recommençais mais pensant obtenir de grands résultats au bout de 15 jours et ne voyant rien venir, l’abandon semblait être une bonne solution.

 

Alors que je maintenais un cap à peu près correct toujours selon moi, je suis devenue maman avec deux grossesses à 3 ans d’intervalle avec 20 kilos à chaque fois. Merci mes garçons ! A ce moment-là une réalité m’a attrapée. Transformation du corps durant la grossesse ça j’ai intégré, mais je m’imaginais que cela allait repartir tout seul et rentrer dans l’ordre rapidement. Raté !

 

C’est à cette époque que la non acceptation de mon corps a commencé. Je ne me reconnaissais plus, je me suis dénigrée, j’ai recommencé mes micro cycle : régime, sport, motivation, désillusion, abandon. Avec les enfants, moins de temps pour moi, rythme perturbé. Sans arrêt, je critiquais mon corps, je lui en voulais, je le détestais. Lui, il m’a rendu la monnaie de ma pièce. Il ne progressait pas, il me freinait dans mon désir d’avoir le corps de mes rêves.

 

Puis doucement, mes pensées ont évoluées, des prises de conscience sont arrivées, par des lectures, par des personnes, me faisant voir les choses sous un autre angle.

 

Ce que j’ai compris, c’est de faire confiance à mon corps, à ses capacités et que mon métabolisme n’a rien en commun avec celui des mannequins. Concrètement en me suis relié de nouveau à lui, j’ai écouté les sensations et à partir de cela j’ai arrêté de me gaver, j’ai brisé un des cercles vicieux qui qui consiste à se punir en mangeant deux fois plus sans entendre l’écœurement présent lorsque les efforts n’aboutissent pas.

 

Parfois j’ai encore des phases ou mes vieilles habitudes viennent me faire coucou. Ma réponse à ce phénomène a totalement changée.  A l’origine, voici le discours que j’aurai eu : T’es vraiment nulle ! Incapable de te maîtriser ! … dorénavant le nouveau discours : Pardon mon corps, je sais que j’ai exagéré, je veux prendre soin de toi, je suis à ton écoute…. . Le fait d’accepter d’être humaine, de me pardonner, cela a débloquer la situation je vis beaucoup mieux la relation à mon corps.

 

Lorsque j’ai accepté mes formes, mon corps dans sa globalité, c’est là que, chose extraordinaire, j’ai vraiment pris soin de lui. Mon alimentation tend à s’améliorer, le sport revient doucement dans ma vie par plaisir. Loin de moi le footing et la musculation, vive la douceur, le pilates et un peu de vélo d’appart.

 

Pour en revenir à la préparation pour l’été et au-delà, pour moi cela passe par une bonne relation émotionnelle à son corps, à soi. Relier corps esprit pour développer son mieux être, développer les ressources en soi.

 

La pratique de mes activités m’apporte beaucoup dans mon quotidien.

 

La sophrologie a renforcé positivement la présence de mon corps et l’écoute de mes sensations

L’hypnose a levé les freins qui étaient au niveau inconscient tel que : stop auto punition

Le yoga du rire me permet de prendre les choses avec plus de légèreté

Le amma assis renforce la connexion avec mon corps

 

Alors prête à vous préparer différemment pour l’été et au delà ?

 

Écrire commentaire

Commentaires: 5
  • #1

    Fouquoire Céline (jeudi, 21 juin 2018 17:59)

    Bravo Miss
    Bel initiative ce blog.
    Bisous

  • #2

    Bérengère Dupuy (vendredi, 22 juin 2018 11:57)

    Très bel article et très belle photo.
    Tous mes encouragements.
    Bises

  • #3

    Marie Favreau (samedi, 23 juin 2018 15:29)

    Bel article qui doit parler a tant de femmes. Merci Sandrine pour ce partage.

  • #4

    Rouillon Nadine (lundi, 25 juin 2018 14:39)

    Merci de penser à nous les femmes qui ont un corps qui vit qui a donné la vie ou un corps qui a souffert de toutes ces tortures qu on lui a infligé. Merci au nom des femmes.

  • #5

    Vio (mardi, 26 juin 2018 22:54)

    Excellent article avec des mots encourageants qui reflettent bien la belle personne qui les as écrits ;)